Les métiers évoluent, vos attentes professionnelles aussi. Pour changer de branche d’activité, évoluer dans l'entreprise, retrouver un emploi ou simplement faire le point, le bilan de compétences est une étape utile. Il permet d’identifier vos connaissances, votre savoir-être et votre savoir-faire, et vous donne des pistes pour construire votre avenir professionnel. (source pôle emploi). Le DIF (droit individuel à la formation) vous en facilite l'accès. Le Fongecif est un organisme paritaire qui pilote les dispositions à la formation et au bilan de compétences.

 

L’objectif du bilan de compétences est de vous accompagner dans des projets de carrière réalistes et cohérents par métier, branche ou territoire. Au départ les méthodes se fondent sur les concepts et connaissances issus de la psychologie, de la sociologie, de l'organisation du travail, des ressources humaines et de la formation des adultes.

Concrètement un bilan de compétences se construit par étape :

  • Contractualisation et l’approche globale
  • Préparation du suivi
  • Exploration croisée des expériences et motivations et des opportunités de l’environnement économique.
  • Analyse du champ des possibles et des souhaitables (aspirations, vécu, freins, leviers)
  • Identification des pistes professionnelles à retenir
  • Confrontation du projet à la réalité
  • Accompagnement à la réalisation de l’objectif : identification des recruteurs, définition du CV, réponse aux besoins, formation, valorisation des atouts de la candidature, VAE
  • Elaboration des documents de synthèse

 

La relation avec votre consultant en bilan de compétences se construit au fil des rencontres sur environ quatre mois, à raison d’une rencontre par quinzaine. Dans cette relation fortement investie les effets du transfert peuvent se révéler problématiques et il est important que le consultant intègre cette donnée et maintienne une distance bienveillante. Généralement, mais ce n’est pas toujours le cas, le consultant est un psychologue. Un psychologue est un professionnel qui appuie sa pratique sur des savoirs, un savoir sur le transfert, l’aptitude à libérer l'expression au cours d’entretiens ou de groupes dynamiques, la connaissance de la psyché et des règles qui l’organisent, la capacité à la passation de tests adaptés et la compétence à les interpréter de façon pertinente. Ce savoir conduit à respecter votre espace  et à éviter de projeter sur autrui son propre désir et ses ressources personnelles.

Le consultant, en plus de sa qualification, bénéficie d'une formation continue sur les différents aspects de sa mission : analyse du travail, évolution des métiers, des structures et des qualifications selon les univers, environnement juridique, conditions d’accès à la fonction publique, formation, VAE ... Dans un contexte de mutation et de crise économique il importe aussi que le consultant sache observer et décrypter les mouvements émergents dans des secteurs  économiques divers : Industrie et Services, Distribution, Santé, Action Sociale et Economie Sociale et Solidaire. La connaissance des enjeux sociaux et sociétaux autour du travail, des modes de management, du climat social, des cultures spécifiques à l’univers ou aux entreprises du secteur doit être suffisante pour préparer votre intégration professionnelle future.