Chantal Paugam, Psychologue Clinicienne - Psychothérapeute, diplômée de l'Université Paris XIII.

Membre de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse et du Réseau francophone pour la thérapie de couple.

N° ADELI : 759345333

 

Vous pouvez me joindre de 9 heures à 18 heures au 06 63 25 52 79 du lundi au samedi. Je reçois dans la semaine jusqu'à 20 heures et le samedi jusqu'à 17 heures 30 à mon cabinet dans le centre de Paris (métro et RER Chatelet, Hôtel de Ville)

 

 

 

Psychologue, psychiatre, psychanalyste, psychothérapeute ?

 

Comment situer le psychologue clinicien ? Qu'est-ce qui le distingue des autres psys et que peut-on en attendre  ?

 

 

Le psychologue clinicien est formé à la psychopathologie. Cinq ans de formation théorique et plusieurs centaines d'heures de stages en institutions spécialisées le préparent à traiter les troubles et les difficultés psychiques. Le numéro Adeli attribué par l'ARS (l'agence régionale de santé) garantit à ses patients qu'il répond aux exigences de son titre. Le psychologue clinicien a hérité de la médecine un objectif diagnostique et une pratique à visée de traitement d'un état ou d'une souffrance. Il dispose d'outils de compréhension de la psyché dont certains sont réservés à son usage exclusif, comme c'est le cas, entre autres, pour le test de Rorschach (le fameux test des taches d'encre).

Planche IIProfessionnel de santé, certes, mais non médecin et non paramédical, le psychologue est formé en fac de lettres. Cette singularité témoigne de la volonté d'inscrire la psychologie clinique dans les sciences humaines et de la pensée. A partir du milieu du XX°siècle l'enseignement de la psychologie clinique en France a été confié à des Philosophes, Maurice Merleau-Ponty et plus tard Michel Foucault, disciple de Daniel Lagache, le père fondateur de la psychologie clinique, lui-même médecin, psychanalyste et philosophe.

 

Prise en charge, sous certaines conditions,  des actes effectués par le psychologue en titre

Le psychologue clinicien est un professionnel de santé qui intervient hors de toute prescription médicale. Il n'est ni médecin ni paramédical et ses actes ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. On peut toutefois consulter gratuitement un psychologue dans les centres médico-psychologiques (CMP pour les adultes et CMPP pour les enfants) et, si on est étudiant, dans l'un des BAPU (Bureau d'aide psychologique universitaire). Il suffit de prendre rendez-vous par téléphone  et de s'armer de patience car les délais d'attentes peuvent être longs. Dans ces établissements, les psychothérapies sont menées par des psychologues et/ou des psychiatres, voire conjointement par les deux. La  prescription des médicaments est exclusivement de la compétence du psychiatre.

Certaines mutuelles, MGEN, LMDE, Pacifica du Crédit Agricole, Swisslife, Novalis, AG2R... proposent, dans certains de leurs contrats, un remboursement partiel ou total dans la limite d'un seuil d'honoraires et/ou d'actes effectués par un psychologue en titre du secteur libéral.

Dans le cas où le remboursement de nos actes est prévu par votre mutuelle nous nous conformons aux condtions exigées par l'organisme : devis, facture...

 

couch

Le psychanalyste fonde sa connaissance des processus mentaux inconscients sur l'enseignement et le partage de connaissances au sein d'écoles de pensée. Son terrain d'exploration couvre le champ très large des productions mentales, du rêve, des actes manqués mais aussi de toute forme d'expression artistique. La psychanalyse, n'est pas délimitée par la psychopathologie et exclusivement réservée aux psychiatres, aux psychologues ou à d'autres professionnels du soin.

Si la clinique freudienne continue d'offrir aux psychologues les voies d'accès à l'inconscient, la psychanalyse n'est plus aujourd'hui le seul référentiel enseigné. Les approches psychanalytiques, cognitives, systémiques, comportementales, psychosomatiques... offrent des axes de compréhension différents qui complètent la connaissance des conduites humaines et les modes de traitements. Par ailleurs, le psychologue doit réactualiser ses savoirs tout au long de son activité. Cette obligation est inscrite dans le code de déontologie des psychologues.

planche VII

Le psychothérapeute. La loi de 2010 réglemente le titre de psychothérapeute et l'attribue de plein droit aux psychiatres et aux psychologues cliniciens sous réserve pour ces derniers d'une inscription au registre ADELI. Par cette loi, les pouvoirs publics affichent leur volonté de fournir aux patients des repères et un encadrement des pratiques. Toutefois un certain manque de visibilité profite aujourd'hui à un commerce d'offres pléthoriques qui fleurissent grâce à Internet. La MIVILUDES (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) recensse des thérapies psychologisantes épinglées pour les risques de dérives sectaires qu'elles représentent.

 

 

 

 

.